SWinG partners met in Brussels at EHF headquarters

Les partenaires du projet SWinG partagent leur parcours pour faire progresser les femmes aux postes de direction dans le sport

 

Les partenaires du projet SWinG se sont réunis les lundi 24 et mardi 25 juin 2019. C’était la deuxième réunion officielle de ce projet de trois ans cofinancé par le programme Erasmus + de l’Union européenne.

Ensemble, ils visent à relever l’un des défis pressants du sport : apporter plus de diversité dans les instances dirigeantes. Le projet visera principalement à développer, à tester et à fournir un concept permettant de réduire l’écart entre les sexes.

Pourquoi est-ce un problème ?

Les deux premières productions du projet SWinG sont destinées à fournir un état des lieux – dans les organisations sportives et professionnelles dans le monde entier – de :

  1. la réalité des femmes dans les rôles décisionnels (IO1) et
  2. les mécanismes et initiatives existants pour soutenir et promouvoir le leadership féminin (IO2)

Bien qu’ils doivent encore être finalisés et approuvés, les travaux ont jusqu’à présent montré  clairement la sous-représentation des femmes à tous les niveaux et dans toutes les organisations sportives. Par exemple, la représentation des femmes dans la gouvernance du sport reste faible. Alors que le CIO montre la voie avec 30% de femmes au sein de son conseil d’administration, diverses études ont montré qu’une moyenne mondiale de seulement 19 à 20% des femmes siégeaient dans les conseils d’organisation du sport. L’enquête de terrain SWinG menée entre mars et mai 2019 sur un échantillon d’organisations sportives a tendance à décrire une situation similaire : 26% des femmes au conseil, mais seulement 19% des femmes occupant des postes de clés de direction dans ces conseils.

Qu’attendre du projet SWinG ?

Le projet SWinG est une entreprise ambitieuse, dirigée par la Fédération Française du Sport d’Entreprise et menée par Carole Ponchon. Il vise à créer des points de données sur les procédures de leadership, d’élection des membre du conseil d’administration et de promotion dans le monde souvent opaque de la gouvernance du sport. Le partenariat unique à la tête du projet vise à agir en tant que CATALYSEUR DU CHANGEMENT dans l’intégration d’une perspective sexospécifique.

💬 💬 Nous avons besoin de plus de #GameChangerHer pour #DonnerUnAvenir au sport. Je soutiens #SwinG ! Tu veux savoir pourquoi? 👉 Visite leur site web

Qu’est-ce qui a été discuté lors de la réunion ?

En réunissant tous les partenaires, l’objectif de la coordinatrice du projet s’articulait autour de deux objectifs : renforcer les bases de ce projet de trois ans ET se préparer à la première phase de l’induction du programme.

Par conséquent, au cours de cette réunion intense et cruciale de deux jours, l’accent a été mis sur la définition concrète du concept SWinG et sur sa mise en œuvre.

Le premier jour, les partenaires ont été initiés à l’histoire de la Fédération européenne de hockey et ont été mis au défi par le biais d’un jeu « connaissez-vous bien le hockey ? ». Immédiatement après cette séance d’échauffement, le choses sérieuses consistant à discuter et valider les deux premières productions ont commencé. Ces documents de recherche documentaire informeront les nouvelles solutions, parmi lesquelles figure le programme de mentorat nouvellement développé et co-conçu par SWinG qui sera lancé à l’automne 2019. Les femmes qui participeront au programme de mentorat seront accompagnés pour acquérir et renforcer les compétences, les connaissances et la motivation nécessaires pour occuper un poste de direction au sein des organisations sportives.

 

Le deuxième jour, les partenaires ont travaillé ensemble pour développer des pistes pour la mise en œuvre du concept SWinG. Ils ont examiné confirmé et élaboré en particulier des propositions pour les critères de sélection. Ils ont également généré des idées pour développer une expérience significative et impactante pour les mentors et les mentorées. Enfin et surtout, ils ont planifié leurs actions futures et ont notamment exploré des pistes pour améliorer le plan de communication du projet.

Quelles sont les prochaines étapes ?

Les deux premiers documents seront finalisés au cours de l’été. En attendant, un travail considérable sera fait pour jumeler les mentors et les mentorées sélectionnées. En effet, cet automne, les mentors et les mentorées suivront des sessions de formation spécifiques.

*Je crois au projet SWinG car le sport est trop important pour que la prochaine génération puisse laisser de côté la moitié des cerveaux du monde. * Ashleigh Huffman, directrice mondiale de l’égalité des sexes chez @AthletesForHope

Final words

« Le projet SWinG suscite déjà beaucoup d’enthousiasme et d’engagement de la part de notre équipe et de nos membres. De toute évidence, nous sommes très engagés dans l’ouverture des portes aux femmes dans les postes de décision. Cependant, nous pensons que ce projet offre encore plus d’occasions aux femmes de briller en tant que leaders du changement. Nous y voyons une chance réelle – non seulement d’acquérir plus d’expérience dans les projets financés par l’UE, mais surtout de créer des synergies avec notre propre stratégie « Equally Amazing ». » Tom Pedersen-Smith, responsable du développement et de l’éducation de la Fédération Européenne de Hockey.

 

« Faire partie du projet SWinG est une excellente occasion de comprendre les différences entre le système sportif américain et européen. C’est à la fois un privilège et une responsabilité que de mettre à la table notre expérience et nos connaissances en matière d’autonomisation et de système de mentorat. Je crois au projet SWinG car le sport est trop important pour que la prochaine génération puisse laisser de côté la moitié des cerveaux du monde. * Ashleigh Huffman, directrice mondiale de l’égalité des sexes chez Athlete for Hope

« Ce projet, dont le prélude a été une expérience de co-écriture avec Carole Ponchon, est en train de prendre une tournure exceptionnelle… celle de transformer les mots en actions collaboratives ! Les paroles ne sont peut-être pas encore là, mais le tempo est donné. Nous pouvons maintenant entendre et sentir la musique qui nous fera tous swinguer ! Et je suis très reconnaissant pour cela. » Carole Bretteville. Directeur des ressources humaines chez Ecogreen et expert SWinG pour EFCS

Leave a Reply