SWinG Mentorship Programme Launched-

Les mentorées, venues de toute l’Europe, se sont réunies pour faire décoller leur projet afin de changer le statu quo

Ce week-end a eu lieu le premier rassemblement des candidates sélectionnées pour participer au programme de mentorat SWinG au cours des deux prochaines années. Le projet SWinG est le premier du genre dans le domaine du sport. Son programme de mentorat aidera 20 femmes de toute l’Europe à atteindre leurs objectifs dans le secteur du sport. Les mentorées sélectionnées ont de grandes ambitions quant à la direction qu’elles veulent prendre dans leur carrière élective. Mais aussi en matière de changement qu’elles veulent mettre en œuvre une fois élues.

Les femmes ne représentent actuellement que 6% des présidences des fédérations sportives internationales (plus de données disponibles ici). En aidant ces dirigeantes à devenir des décideurs élues, le programme augmentera en fin de compte la diversité à la table de prise de décision au sein des organisations sportives en Europe. En étant plus représentatives de la société, ces dernières auront alors la capacité d’avoir plus d’impact et de pertinence.

Je rencontre beaucoup de femmes, athlètes, membres de conseil d’administration, dont les organisations se débrouillent très bien, mais le fait est qu’il existe un potentiel bien plus grand pour les deux côtés.

Katja Klemm, Mentorée SWinG

Ces 20 femmes, qui évoluent toutes dans le domaine du sport, ont été associées à des femmes chefs d’entreprise pour piloter le programme de mentorat SWinG. Ces mentors sont elles-mêmes familiarisées avec les obstacles et les défis que peuvent rencontrer les femmes dans des environnement imprégnés principalement d’hommes. 22 pays européens sont représentés par les 40 mentors et mentorées sélectionnées. Durant les 18 mois à venir, chaque participante peaufinera ses compétences et sa confiance en soi pour être prête à se présenter officiellement à la candidature au conseil d’administration de l’organisation de son choix.

Quelles sont les principales conclusions de la session d’empowerment des mentorées SWinG ?

Du 8 au 10 novembre 2019, les participantes au programme SWinG se sont réunies pour entamer la prochaine étape de leur parcours de bénévolat. L’événement a été accueilli par l’Université de Copenhague. À travers une variété d’ateliers, d’activités et de programme sur mesure, elles ont commencé à planifier leur chemin vers les élections. Ce fut également une occasion importante de rencontrer leurs pairs qui sont toute aussi ambitieuse dans la manière dont elles envisagent d’apporter leur contribution au sport. Chacune s’est fixée pour objectif personnel d’être élue au conseil d’administration d’une organisation locale, nationale ou européenne/internationale. Et chacune a une richesse d’expérience, de compétences et d’idées pour contribuer à développer davantage le sport au niveau de l’élite comme de la base.

Le niveau d’expertise et le potentiel de chacune des candidates sélectionnées étaient évidents. Et le projet est fort de la diversité de leur profils:  joueuse dans l’équipe nationale de hockey, cheffe de projet pour son comité national olympique, directrice de sa propre entreprise dans le secteur sport… Malheureusement, beaucoup ont déjà vécu des obstacles et des défis liés au genre dans leur carrière d’athlètes, de bénévoles, d’employées ou de dirigeantes dans le sport. Le programme SWinG, ses partenaires et les mentors ont pour objectif de les aider à surmonter ces défis.

Je suis fière et maintenant profondément reconnaissante d’avoir été sélectionnée pour le programme SWinG. Au cours de ces trois jours à Copenhague, j’ai eu la chance de rencontrer les autres mentorées de toute l’Europe, toutes investies dans le sport et de ressentir le soutien que nous obtenons du partenariat. J’ai hâte de rencontrer ma mentor. Et comme le dit une vidéo SWinG, pour nous, les mentorées: « Le ciel n’est pas la limite…. c’est juste le début ! » 

Annick Ségabiot Viator, Mentorée SwinG

Le succès de cette toute première session d’empowerment se traduira par son héritage. Mais aussi dans les liens durables créés entre les mentorées ainsi que dans le point de pivot qui s’est produit.

Comment les mentors sont-elles préparées à soutenir leurs mentorées ?

Le mois dernier a vu la session d’orientation pour les mentors à Paris. La session a rassemblé les meilleures femmes chefs d’entreprise qui ont mis leur temps et leur expertise au service de la mission du projet consistant à accroître la diversité dans le sport en Europe. Chacune accompagnera une femme au cours du projet. Lors de la réunion d’orientation des mentors SwinG, ces dernières ont été initiés au monde du sport – certains pour la première fois. Elles se sont préparées avec des informations sur les objectifs ambitieux du projet et ont fourni des informations clés pour le succès du programme de mentorat SWinG.

 

Qui est derrière le projet SWinG ?

Le projet SWinG est un projet collaboratif cofinancé par Erasmus + Sport de la Commission européenne. Il est dirigé par la Fédération française du sport d’entreprise (FFSE) avec le soutien de neuf autres partenaires clés. Les organisations impliquées dans le projet se sont réunies à Copenhague les 7 et 8 novembre, en prévision de la session des mentorées, pour échanger et préparer des contributions intellectuelles qui seront publiées pendant la durée de vie du projet. Les résultats intellectuels comprennent la recherche universitaire et les outils qui seront importants pour la réalisation des résultats clés du projet et pour la reproduction éventuelle à l’avenir.

 

Quelles sont les prochaines étapes pour le programme de mentorat SWinG ? W

Chaque paire mentor/mentorée SWinG aura l’occasion de se rencontrer plusieurs fois au cours des 18 à 24 mois du programme de mentorat. En outre, le partenariat SWinG poursuivra ses efforts pour créer les conditions permettant aux mentorées de réussir dans leur parcours vers des postes de décision élus dans le sport. Cela inclura des webinaires, des campagnes de communication spécifiques et divers événements multiplicateurs.

Connaissant la qualité des mentors et les aspirations des mentorées, le potentiel est tout simplement énorme. Je m’attends donc à voir dans leur relation un respect mutuel, mais aussi une confiance en soi prospère et le développement d’alliances uniques et sur mesure.

Carole Ponchon, Cheffe de projet SWinG

Nous présenterons le profil de chaque mentorée dans les semaines à venir sur site Web du projett, alors restez à l’écoute !

Leave a Reply